Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 10 avril 2012

Enquête publique Porte de Nacre – Péricentre, la modification en quelques images

caen,zac de la porte de nacre,péricentre,modification du plan d’aménagement de zone,enquête publique,philippe duron,xavier le coutour,jean-marie girault,françois solignac-lecomte,brigitte le brethon,luc duncombe,zac folie-couvrechef,zac gardin,zac beaulieu-pépinières,zac claude decaen,dupont jean-léonce,eiffage,rufa

Depuis la révision du POS (plan d’occupation des sols), approuvée le 11 décembre 2000, l’opposition caennaise d’alors (parvenue aux affaires sous la direction de Philippe DURON au printemps 2008) réclamait à cor et à cris un PLU (plan local d’urbanisme) qui, selon la législation alors applicable, aurait dû être mis en œuvre dès le 1er janvier 2001…
Sans doute est-ce d’ailleurs la raison pour laquelle on avait bouclé ce dossier du POS in extremis, trois semaines avant la date fatidique, avec toutes les conséquences qu’entraînent la précipitation et l’approximation.
Mais les opposants d’hier s’accommodent parfaitement, sous la houlette de Xavier LE COUTOUR à l’urbanisme, de ce qu’ils critiquaient avant leur élection. Voilà 4 ans qu’ils sont à la manœuvre, et ils n’ont rien changé des équipes et des méthodes qui faisaient merveilles sous Jean-Marie GIRAULT, François SOLIGNAC-LECOMTE, Brigitte LE BRETHON et Luc DUNCOMBE.
Encore qu’on puisse attribuer aux deux premiers de nos anciens édiles le mérite d’avoir réalisé en 20 ans l’essentiel des ZAC Folie-Couvrechef, Gardin, Beaulieu-Pépinières, Claude Decaen, et j’en passe. Avec toutes les critiques et toutes les réserves qui s’imposent, bien entendu.
Quant à DURON et LE COUTOUR, quel sera leur bilan dans 2 ans ? Les Rives de l’Orne d’Eiffage et Rufa, dont les bureaux sont semble-t-il promis, pour l’essentiel, à l’accueil des administrations locales (Conseil Général, Communauté d’agglo, etc.) ? DURON (sans D), DUPONT (avec un T, dit aussi Jean-Léonce), et autres décideurs sont gens à ne pas laisser à leurs bons amis (EIFFAGE, RUFA & Co) des milliers de mètres carrés de bureaux invendus sur les bras…


Pour toute question, voir Mme de la GARANDERIE

Après ce bref rappel des données du problème qui se pose à Caen depuis plus de 10 ans, et auquel quatre années de gestion DURON n’ont rien changé (Xavier LE COUTOUR se contentant de bricoler à la demande les règles applicables aux quatre coins du territoire communal), il est sans doute temps de vous donner les éléments qui vous permettront d’imaginer les projets qui pourraient prochainement voir le jour dans cette vieille ZAC de la Porte de Nacre, également baptisée Péricentre…
Mais ne comptez pas sur moi pour vous mâcher le boulot. D’abord je n’en ai pas le temps, et ensuite j’ai perdu le goût de décortiquer des dispositifs, généralement assez tordus, pour un auditoire fort clairsemé qui n’en a que faire.
Alors je vous proposerai seulement un échantillon de ce que vous pourriez découvrir en faisant l’effort de vous déplacer jusqu’à la mairie. Puisqu’on ne trouve nulle part de copie de ce dossier, j’en ai tout simplement photographié quelques pages, les meilleures peut-être, en tout cas celles qui traitent des outils essentiels pour obtenir que le secteur en question retrouve la faveur des gâcheurs de béton : coefficient d’occupation des sols en hausse, emprise au sol en hausse, normes de stationnement allégées, coefficient d’espaces verts rabougri, etc.

(pour agrandir ces photos, si nécessaire, il suffit d'un clic)

 caen,zac de la porte de nacre,péricentre,modification du plan d’aménagement de zone,enquête publique,philippe duron,xavier le coutour,jean-marie girault,françois solignac-lecomte,brigitte le brethon,luc duncombe,zac folie-couvrechef,zac gardin,zac beaulieu-pépinières,zac claude decaen,dupont jean-léonce,eiffage,rufa

 caen,zac de la porte de nacre,péricentre,modification du plan d’aménagement de zone,enquête publique,philippe duron,xavier le coutour,jean-marie girault,françois solignac-lecomte,brigitte le brethon,luc duncombe,zac folie-couvrechef,zac gardin,zac beaulieu-pépinières,zac claude decaen,dupont jean-léonce,eiffage,rufa

 caen,zac de la porte de nacre,péricentre,modification du plan d’aménagement de zone,enquête publique,philippe duron,xavier le coutour,jean-marie girault,françois solignac-lecomte,brigitte le brethon,luc duncombe,zac folie-couvrechef,zac gardin,zac beaulieu-pépinières,zac claude decaen,dupont jean-léonce,eiffage,rufa

 caen,zac de la porte de nacre,péricentre,modification du plan d’aménagement de zone,enquête publique,philippe duron,xavier le coutour,jean-marie girault,françois solignac-lecomte,brigitte le brethon,luc duncombe,zac folie-couvrechef,zac gardin,zac beaulieu-pépinières,zac claude decaen,dupont jean-léonce,eiffage,rufa

 caen,zac de la porte de nacre,péricentre,modification du plan d’aménagement de zone,enquête publique,philippe duron,xavier le coutour,jean-marie girault,françois solignac-lecomte,brigitte le brethon,luc duncombe,zac folie-couvrechef,zac gardin,zac beaulieu-pépinières,zac claude decaen,dupont jean-léonce,eiffage,rufa

 caen,zac de la porte de nacre,péricentre,modification du plan d’aménagement de zone,enquête publique,philippe duron,xavier le coutour,jean-marie girault,françois solignac-lecomte,brigitte le brethon,luc duncombe,zac folie-couvrechef,zac gardin,zac beaulieu-pépinières,zac claude decaen,dupont jean-léonce,eiffage,rufa

 caen,zac de la porte de nacre,péricentre,modification du plan d’aménagement de zone,enquête publique,philippe duron,xavier le coutour,jean-marie girault,françois solignac-lecomte,brigitte le brethon,luc duncombe,zac folie-couvrechef,zac gardin,zac beaulieu-pépinières,zac claude decaen,dupont jean-léonce,eiffage,rufa

 caen,zac de la porte de nacre,péricentre,modification du plan d’aménagement de zone,enquête publique,philippe duron,xavier le coutour,jean-marie girault,françois solignac-lecomte,brigitte le brethon,luc duncombe,zac folie-couvrechef,zac gardin,zac beaulieu-pépinières,zac claude decaen,dupont jean-léonce,eiffage,rufa

 caen,zac de la porte de nacre,péricentre,modification du plan d’aménagement de zone,enquête publique,philippe duron,xavier le coutour,jean-marie girault,françois solignac-lecomte,brigitte le brethon,luc duncombe,zac folie-couvrechef,zac gardin,zac beaulieu-pépinières,zac claude decaen,dupont jean-léonce,eiffage,rufa

 caen,zac de la porte de nacre,péricentre,modification du plan d’aménagement de zone,enquête publique,philippe duron,xavier le coutour,jean-marie girault,françois solignac-lecomte,brigitte le brethon,luc duncombe,zac folie-couvrechef,zac gardin,zac beaulieu-pépinières,zac claude decaen,dupont jean-léonce,eiffage,rufa

 caen,zac de la porte de nacre,péricentre,modification du plan d’aménagement de zone,enquête publique,philippe duron,xavier le coutour,jean-marie girault,françois solignac-lecomte,brigitte le brethon,luc duncombe,zac folie-couvrechef,zac gardin,zac beaulieu-pépinières,zac claude decaen,dupont jean-léonce,eiffage,rufa

 caen,zac de la porte de nacre,péricentre,modification du plan d’aménagement de zone,enquête publique,philippe duron,xavier le coutour,jean-marie girault,françois solignac-lecomte,brigitte le brethon,luc duncombe,zac folie-couvrechef,zac gardin,zac beaulieu-pépinières,zac claude decaen,dupont jean-léonce,eiffage,rufa





mardi, 03 avril 2012

ZAC de la Porte de Nacre (le Péricentre), modification du plan d’aménagement de zone…

ZAC de la Porte de Nacre, Péricentre, Joly, modification du plan d’aménagement de zone, enquête publique, Philippe DURON, Xavier LE COUTOUR, Mme Catherine de la GARANDERIE

Où l’on constate que la rente foncière est
soluble dans le radical-socialisme municipal

On appelle ça le Péricentre, d’autres la ZAC de la Porte de Nacre. La nuit, c’est très Joly, surtout au carrefour des avenues de la Côte de Nacre et Nicolas Copernic, et de la rue Jules Verne vers le Calvaire St Pierre; là où le trolleybus guidé, improprement baptisé tram, traverse un rond-point.
Il y a là un superbe mur blanc éclairé a giorno (mais pas de hareng saur -sec, sec, sec- pour s’y balancer, n’en déplaise au poète). Un mur à pubs (Joly, SOFICOM, et Cie). Au pied, une banque, une agence immobilière. Derrière, la tour Pronier (un silo à étudiants, tout en hauteur), un Courte Paille, des ateliers de reprographie, des immeubles de bureaux (assurances, etc.), un magasin de meubles… De l’autre côté, l’immeuble des impôts, une station-service, des immeubles de bureaux (dont celui de Système U, odieusement transformé il y a quelques années par l’adjonction d’une avancée en façade parfaitement ignoble), et pour finir un Novotel où logent les forces de l’ordre les jours de matchs à d’Ornano, ou de meeting présidentiel…
Bon, vu de l’avenue de la Côte de Nacre, vous avez comme moi l’impression que tout cet espace est rempli, selon les plans arrêtés dans les années 70. Et bien vous vous trompez. Il y a là des « parcelles » qui méritent mieux (plus de hauteur, d’emprise au sol, un coefficient d’occupation des sols plus généreux). Ainsi en ont décidé Philippe DURON, ou Xavier LE COUTOUR.
Le dossier de la modification du plan d’aménagement de zone (PAZ) de cette ZAC, projet soumis à enquête publique jusqu’au 20 avril, ne vous renseignera pas sur l’identité des heureux propriétaires de ces intéressantes « parcelles », généreusement promises à une nouvelle constructibilité.
Cela pourrait se faire sans difficulté, mais ce n’est pas dans les mœurs des locataires de l’hôtel de ville, quelle que soit leur couleur (qui est peut-être uniformément grise, de l’UMP au PS en passant par toutes les variétés du centre, radical ou non, de « gauche » ou de droite).
Mais si tout se passe bien, si cette enquête passe inaperçue, comme les précédentes, si Mme Catherine de la GARANDERIE, l’habituel commissaire-enquêteur de l’ère DURON, n’y voit pas malice (et conclut par un avis favorable à ce projet, évidemment inspiré par l’intérêt général…), et bien il suffira d’attendre la sortie du ou des permis de construire qui pour le moment dorment encore dans les tiroirs…
On saura alors quels intérêts sont derrière cette innocente manœuvre…

zac de la porte de nacre,péricentre,joly,modification du plan d’aménagement de zone,enquête publique,philippe duron,xavier le coutour,mme catherine de la garanderie

Et, pour finir, un clin d’œil à Charles CROS (1842-1888), avec cet extrait du hareng saur:
« J'ai composé cette histoire - simple, simple, simple,
Pour mettre en fureur les gens - graves, graves, graves,
Et amuser les enfants - petits, petits, petits. »




mardi, 10 janvier 2012

Rappel: plus que 3 jours pour vous exprimer sur l’utilité publique de l’implantation d’un tribunal et d’une (grande) bibliothèque (à vocation régionale) sur la pointe de la Presqu’île…

Comme je vous le signalais le 27 novembre, une enquête publique est actuellement en cours (jusqu’au 12 de ce mois), concernant l'opération d'aménagement du secteur de la Pointe Presqu'ile (BMVR et Tribunal).
Aux alentours de Noël, il n’y avait sur le registre d’enquête, déposé à l’hôtel de ville de Caen, qu’une seule et unique observation, celle de M. LEMOUX, pharmacien avenue de Tourville… J’ignore s’il y en a d’autres aujourd’hui, mais je crains en tout cas qu’elles ne soient pas très nombreuses.

Le sujet n’est pourtant pas dépourvu d’intérêt.
C’est notamment l’occasion d’apprendre que la commune n’est actuellement propriétaire que d’une partie ridiculement restreinte des terrains nécessaires à la réalisation de la BMVR, du Palais de Justice et de la Grande Pelouse, et que le coût estimé d’acquisition des terrains des Ets SAVARE (ou RAVA-France) est de 4.240.000 € HT, pour 22.500 m² environ (si tout se passe comme prévu).
Les travaux d’aménagement sont quant à eux estimés à 6.426.000 € HT, et le coût de réalisation de la BMVR est (pour le moment) chiffré à 47.458.000 € HT
Cela mérite peut-être un coup d’œil ?

La consultation, même rapide, des 143 pages de l’étude d’impact (et plusieurs centaines de pages d’annexes) est par ailleurs fort instructive.
On y apprend beaucoup de choses sur la pollution des sols (et de la nappe phréatique) sur cet endroit de la Presqu’île, même s’il n’y a bien sûr « aucun risque sanitaire hormis à l’emplacement de quelques « flashs » sur la partie sud de la Grande Pelouse… ».
Pour les terres, pollution au cuivre, zinc, plomb et HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques). Pour l’eau, pollution à l’arsenic et au plomb.
Ainsi, pour limiter les risques sanitaires, il est préconisé de proscrire tout usage de la nappe d’eau souterraine, et d’excaver les terres polluées (pour les mettre, ailleurs, dans un centre de stockage ad hoc, et les remplacer par des terres saines)
Quant aux risques d’inondation, ils sont considérés comme inexistants, et on affirme bien sûr que « le projet n’est pas concerné par le risque de remontée de nappe ». La nappe phréatique n’est pourtant qu’à 50cm de profondeur, et fort susceptible d’affleurer en période de très hautes eaux
Signalons enfin qu’on estime à 360 le nombre de places de stationnement (public) immédiatement nécessaires au fonctionnement des équipements projetés (BMVR et Tribunal), et qu’on prévoit de ne créer que 55 places sur les voiries. Pour le moment. En attendant une seconde tranche de travaux… et la construction d’un parking souterrain de 305 places sous la Grande Pelouse !

Vous n’envisagez toujours pas d’aller voir par vous-même ? Qu’à cela ne tienne, vous pourrez consulter ici, sans vous déplacer, un « Avis de l’autorité environnementale », signé du préfet de région. C'est mieux que rien.

Avis de l'autorité environnementale amenagement de la presqu'ile de Caen.pdf