Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 08 novembre 2019

Vente du bosquet de tilleuls de la place de la République, un premier jugement du Tribunal administratif...

Caen, place de la République, joël bruneau maire, SECOPROM, TOSCALEO CONSEIL, laurent chemla (le printemps), malek rezgui (groupe immoblier jean-sedelka), municipales mars 2020Faut-il sauver le soldat Bruneau ?

Le 17 octobre dernier, le Tribunal administratif de Caen (3ème chambre) examinait deux recours visant une délibération du 25 juin 2018 du conseil municipal de Caen, donnant tout pouvoir à Joël BRUNEAU pour apporter une dernière touche (personnelle) à l'opération de privatisation de notre place de la République, au profit des sociétés SECOPROM et TOSCALEO CONSEIL, c'est à dire aussi MM. Malek REZGUI (groupe JEAN-SEDELKA) et Laurent CHEMLA (Le Printemps Caen, etc.).

On dispose aujourd'hui du texte du premier des jugements attendus (voir ci-après, et cliquer pour agrandir, page par page). La lecture en est instructive, pour qui ne renâcle pas devant la corvée que peut sans doute constituer la lecture de dix pages rédigées dans le plus pur style administratif:

 

caen,place de la république,joël bruneau maire,secoprom,toscaleo conseil,laurent chemla (le printemps),malek rezgui (groupe immoblier jean-sedelka),municipales mars 2020caen,place de la république,joël bruneau maire,secoprom,toscaleo conseil,laurent chemla (le printemps),malek rezgui (groupe immoblier jean-sedelka),municipales mars 2020caen,place de la république,joël bruneau maire,secoprom,toscaleo conseil,laurent chemla (le printemps),malek rezgui (groupe immoblier jean-sedelka),municipales mars 2020caen,place de la république,joël bruneau maire,secoprom,toscaleo conseil,laurent chemla (le printemps),malek rezgui (groupe immoblier jean-sedelka),municipales mars 2020caen,place de la république,joël bruneau maire,secoprom,toscaleo conseil,laurent chemla (le printemps),malek rezgui (groupe immoblier jean-sedelka),municipales mars 2020caen,place de la république,joël bruneau maire,secoprom,toscaleo conseil,laurent chemla (le printemps),malek rezgui (groupe immoblier jean-sedelka),municipales mars 2020

 

 

 

 

 

caen,place de la république,joël bruneau maire,secoprom,toscaleo conseil,laurent chemla (le printemps),malek rezgui (groupe immoblier jean-sedelka),municipales mars 2020caen,place de la république,joël bruneau maire,secoprom,toscaleo conseil,laurent chemla (le printemps),malek rezgui (groupe immoblier jean-sedelka),municipales mars 2020caen,place de la république,joël bruneau maire,secoprom,toscaleo conseil,laurent chemla (le printemps),malek rezgui (groupe immoblier jean-sedelka),municipales mars 2020caen,place de la république,joël bruneau maire,secoprom,toscaleo conseil,laurent chemla (le printemps),malek rezgui (groupe immoblier jean-sedelka),municipales mars 2020

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On saura gré au rédacteur de cette prose (prudente) de reconnaître quand même que "la cession aux sociétés Secoprom et Toscaleo Conseil de l’emprise de l’ancien parking à barrières «République» sert les intérêts de ces sociétés".

Sans nous perdre en commentaires, pour le moment, sur divers points qui nous semblent critiquables, il nous paraît néanmoins opportun de nous laisser aller, à ce propos, à une petite citation:

caen,place de la république,joël bruneau maire,secoprom,toscaleo conseil,laurent chemla (le printemps),malek rezgui (groupe immoblier jean-sedelka),municipales mars 2020

Et puisque nous serons amenés à faire appel de ce jugement, de sa réplique, ou du précédent (concernant l'autorisation d'abattage des tilleuls), profitons-en pour rappeler que cette bagarre n'est pas seulement affaire d'efforts et de temps, mais qu'en appel il faut encore pouvoir s'offrir les services d'un avocat...

pour la cagnotte c'est ici

 

Caen, place de la République, joël bruneau maire, SECOPROM, TOSCALEO CONSEIL, laurent chemla (le printemps), malek rezgui (groupe immoblier jean-sedelka), municipales mars 2020

 

 

 

 

Commentaires

Le point 27 est un pur chef chef d'oeuvre de candeur juridique: le bon sens, effectivement, ne ressort d'aucune pièce de ce dossier!

Écrit par : CLERIS Philippe | samedi, 09 novembre 2019

Écrire un commentaire